Risques psychosociaux et qualité de vie au travail

Focus sur l’E-tutorat

Pourquoi s’intéresser à l’e-tutorat ? En quelques mots, pour répondre au plus gros enjeu des formations en ligne : maintenir l’intérêt des apprenants et maximiser leur rétention. Toutes les études concordent : le taux d’abandon d’une formation est particulièrement élevé lorsque celle-ci se réalise à distance. Parce que l’autonomie s’accompagne parfois d’une lassitude et d’un isolement, il est aujourd’hui complexe de mener ses stagiaires jusqu’au bout du parcours.

L’e-tuteur, du fait de ses rôles réels et perçus, serait-il la pièce manquante pour une formation réussie ? C’est en tout cas ce que l’on a envie de croire lorsque l’on comprend son intérêt.

Avant de partir à sa recherche, définissons clairement ce qu’est un e-tuteur.

Ce que l’e-tuteur fait

Véritable bras droit ou acolyte du formateur, l’e-tuteur s’intéresse plus à l’apprenant qu’à la formation. Première règle : un e-tuteur peut encadrer une ou plusieurs personnes, c’est selon votre choix. Deuxième règle : il ne possède pas obligatoirement le niveau de connaissance du formateur. Puisqu’il l’épaule, pas besoin de créer une compétition inutile, il peut parfaitement s’agir d’un alumnat ou d’une personne totalement extérieure.

Bien évidemment, moins il chapeaute d’apprenants, plus son action est efficace. Pourquoi ? Parce qu’il fait le lien entre le formateur et l’apprenant via un accompagnement le plus personnalisé possible. Pour cela :

  • L’e-tuteur est disponible pour répondre aux questions des apprenants, que ce soit par des voies synchrones (chat) ou asynchrones (mail) ;
  • L’e-tuteur est guidé par un objectif majeur : lutter contre l’abandon via l’accompagnement ;
  • L’e-tuteur intervient à 3 niveaux : méthodologique (en partageant une méthode de travail), pédagogique (en s’assurant que les stagiaires atteignent leurs objectifs) et social (en motivant les participants) ;
  • L’e-tuteur encourage les interactions entre les apprenants de la même session de formation ou entre les promotions ;
  • L’e-tuteur peut être responsable d’entretenir les liens avec la communauté après la formation.

Mais ses missions ne se résument pas à faire de l’animation ou du coaching. Il s’occupe généralement de seconder le formateur :

  • L’e-tuteur règle les problèmes techniques, d’accès ou de documentation ;
  • L’e-tuteur met à jour les ressources sur les plateformes utilisées.

Son rôle complet s’axe toujours autour d’un but : faciliter la formation pour les apprenants. Qu’il soit appelé pour des soucis de connexion, de compréhension ou d’abandon, il n’oublie jamais son objectif : retenir l’attention des participants à chaque instant.

Selon les secteurs, l’e-tutorat se développe aussi en complémentarité, voire en remplacement, des cours particuliers des élèves lycéens ou des jeunes étudiants.

lire en ligne la suite de l’article de raphaële champ

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *