Risques psychosociaux et qualité de vie au travail

Santé mentale des salariés : “cela ne doit pas concerner que les DRH, mais aussi les Comex/Codir”

Effet de la crise ou malaise qui perdure, les agents, bien qu’attachés au service public local, accusent un niveau de fatigue élevé et une vision pessimiste de l’avenir. C’est ce que souligne la douzième édition du baromètre bien-être au travail « La Gazette » - MNT.

Vraiment pas mieux. L’année 2021 ne marque pas d’évolution du ressenti des territoriaux en matière de bien-être. Comme l’an passé, 55 % des sondés estiment que leur bien-être s’est détérioré, soit toujours 5 points de plus qu’en 2019 (voir le graphique n° 1). Toutefois, 15 % d’entre eux font part d’une amélioration (contre 11 % en 2020). Les catégorie A semblent moins bien accuser le coup, avec un niveau de ressenti dégradé à 58 %, en hausse de 5 points par rapport à l’année dernière.

Rien d’étonnant au regard d’une lassitude générale qui se confirme avec, notamment, une fatigue nerveuse en augmentation, contre une fatigue physique en baisse Conséquence logique de ce mal-être, le niveau de stress des agents reste important et lié à leur contexte professionnel pour 80 % d’entre eux.

lire la suite en ligne

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *